JPG - 42.4 ko

Pour la petite histoire tout au début quand il n’y avait encore en bordure du village qu’un terrain marécageux (60 cm plus bas qu’actuel) plein de buissons et de serpents, qui allait devenir celui de notre école, le plan s’est organisé autour d’un cœur central, le centre vital, le "vanveli" ou cour intérieure des anciennes haveli, que les ouvriers de Rheeman (notre architecte) baptisèrent "mandapam"...

C’était le point de départ d’une association de 2 points de vue pas toujours simples à concilier : celui imaginatif d’un visionnaire et celui plus rationnel d’un architecte...

Ce mandapam puisqu’il faut l’appeler comme cela a été copié minutieusement sur celui du Visalam, une superbe maison traditionnelle du Chetty Nadu... C’est là que le problème commençait, un architecte moderne ne construit jamais de mandapam...

Le problème était d’orienter le dit mandapam selon les règles du vastu (ancêtre et origine du feng shui) ce qui n’était pas mon fort. J’ai donc imaginé qu’il y ait 3 portes pour contenter tout le monde et coup de bol l’orientation générale est bien nord sud...

L’architecte qui commençait à s’amuser en connaissait bien plus sur le vastu que moi...

Le mandapam est un rectangle parfait orienté nord sud, il a 16 colonnes dont 2 paires plus hautes au nord et au sud. Ces 4 colonnes sont en satin wood ou citronnier sauvage, les 12 autres sont en teck, Leur emploi en construction s’est complètement perdu, au point que Rheeman ne savait pas si les bases en pierre se plaçaient au-dessus ou en dessous. Les menuisiers commençaient à s’amuser mais Thangavelu leur boss était perplexe : que faire de cette montagne de pièces détachées qui étaient sensées être 3 portes... ? Tout cela était stocké au fur et à mesure des arrivages sur le chantier de Rheeman, sur la droite en allant vers l’école en sortant de Pondy. Or ces portes devaient être insérées dans la maçonnerie dès le début, on procéda donc à une répétition sous l’œil attentif des menuisiers et Thangavelu prenant des notes cabalistiques à la craie sur les éléments...

Je voulais que ce mandapam rectangle soit au centre géographique de l’école ce qui n’était pas réaliste selon l’architecte, il fallait une cour de récréation suffisante. Ce que seul le Destin devait savoir c’est que 2 ans plus tard le second terrain (actuel bâtiment labo et 8-9-10 st et volleyball) serait acheté, avec pour conséquence... le mandapam bien au centre de l’ensemble.

Quand la construction commença il n’y avait que ces 16 colonnes tenues droites par des planches et étançons, les gens devaient se demander si c’était un temple, d’où le nom donné par les menuisiers : mandapam qui signifie porche couvert à colonnes à l’entrée d’un temple... Il y avait non seulement les colonnes mais aussi les 3 cadres de portes, sans les battants.

La porte principale c’était autre une affaire. La pierre de base pèse une tonne et avant de la poser il fallait insérer dans sa base les navratnas. Comme cette pierre avait déjà servi il y avait en effet une petite cavité en dessous permettant d’y placer les navratnas...

Ici c’est un peu technique je m’en excuse mais il faut bien assimiler la matière... Les navratnas sont les 9 pierres précieuses qui aideront la bonne énergie à rayonner dans la maison, à augmenter le prana on dirait en vastu... Je les ai encore en tête, on a meme des bagues avec les navratnas dans notre bijouterie.

- le rubis pour Surya, le Soleil, la pierre principale
- le corail pour Mars
- l’émeraude pour Mercure
- le diamant pour Venus
- le saphir bleu pour Saturne
- le dapphire jaune pour Jupiter
- la perle pour la Lune
- l’hessonite pour le nœud lunaire ascendant
- l’œil de chat pour le nœud lunaire descendant

Bon là c’était à mon tour d’ouvrir des grands yeux, ce qu’il ne savait pas c’est que ces pierres se vendent toutes prêtes dans une petite boite, chez les bijoutiers... Cérémonie de placement de la pierre/ seuil principale, celle de la vasakkadavu, la porte d’entrée...

Nav/nava veut dire 9 Navaratri est une période de 9 jours de festival en septembre octobre, il commence à la nouvelle lune

Les nava ratnas sont donc insérées sous la pierre de l’entrée, exactement sous le symbole circulaire concentrique :

JPG - 26.5 ko

Les fenêtres sont arrondies et la lumière passe par des vitres de couleur, Le jaune couleur principale celle du Soleil, de la joie, de la fête Le vert celle de la nature, de l’équilibre, celle qui dynamise mais en douceur

JPG - 21.1 ko
JPG - 30.1 ko

Voilà pour le mandapam. C’est là le cœur de notre école. Il attire inévitablement, il est à la croisée de tous les organes, le sang y arrive et en ressort énergisé

C’était le meilleur endroit pour y installer la Library mais les livres n’aiment pas la pluie, je devais accepter qu’un vanveli traditionnel ouvert comme un atrium n’était pas l’idéal, Rheeman proposa alors un compromis : une verrière un peu débordante pour conserver la ventilation. Problème pendant la mousson la pluie entre de partout mais on s’y est fait.

Sous la verrière on a conservé la grille traditionnelle et les vitres de 15mm sont blindées, on peut y marcher.

JPG - 31.5 ko

Les menuisiers étaient tellement fiers de leur montage de portes et de colonnes que Thangavelu a tenu à faire une puja spéciale... C’était amusant que j’ai dû expliquer comment rassembler tout cela a des Indiens... Il avait aussi séjourné au Chetty Nadu chez les propriétaires de la vieille maison achetée pour récupérer les boiseries, il avait forcement une longueur d’avance... Maintenant quand Rheeman montre notre école à des visiteurs la première chose qu’il montre c’est le mandapam...

La vidéo ci-dessous vous donnera un petit aperçu de l’ambiance que règne dans le mandapam de la Gandhiji school lors des repas.