Accueil du site - Projets humanitaires - Apna Ghar - Anciens articles - 07/07/2013 : Gandhiji School et Apna Ghar : le lien est établi !

Gandhiji School et Apna Ghar : le lien est établi !

Bonjour,

Vendredi 28 juin. Annamalai, Puviarasan et Raveen n’ont pas beaucoup dormi. Il est 2 heures du matin, Sabari Travel les emmène vers Chennai pour une grande expérience : l’aéroport, s’envoler pour la première fois de leur vie vers Delhi, puis vers Lucknow, la capitale de l’Uttar Pradesh. Leur mission ? Ouvrir les yeux et rapporter le plus d’informations possible pour leurs compagnons de classe et pour leurs teachers. Il s’agit que tous soient rassurés pour le grand projet de 7ème standard : l’inauguration de Apna Ghar à Kanpur en février prochain.

Pour que ce projet soit une réussite il doit être soigneusement préparé. Il est important qu’Annamalai ait en tête tous les éléments, c’est lui qui dirigera le groupe. Il faut aussi que des élèves puissent témoigner devant les parents que c’est possible, qu’ils sont revenus enthousiastes et en bonne santé… bref, il faut vaincre les dernières réticences afin que les 24 élèves aient tous la permission de voyager, …dans le Nord de l’Inde, un monde inconnu d’eux…

Voici donc les 3 éclaireurs, Puvi à gauche, Annamalai au centre et Raveen à droite.

Le voyage aura duré 4 jours, trajets compris. Une réussite au-delà de tout espoir. Les 2 students avaient été désignés par la HM, ils sont bons leaders, ils se débrouillent bien en anglais, et surtout, leurs parents sont très motivés. Tous trois iront de découverte en découverte, d’un genre de nourriture à un autre, d’écoles de misère à la prestigieuse IIT de Kanpur où ils ont logé…

Heureusement l’extraordinaire faculté d’adaptation et de récupération de tous les enfants du monde est bien connue, un moment de sommeil par-ci par-là et c’est reparti…

Apna Ghar. Des colliers de fleurs les accueillent. Les 12 nouveaux résidents font immédiatement connaissance et emmènent les visiteurs dans leur nouveau domaine. Le bâtiment est bien avancé, les chambres disposées par quatre autour de courettes sont confortables. On a apporté des cadeaux : des t.shirts variés pour les 12 anciens et les t.shirts bleus au logo Mala-Asha pour les nouveaux.

Les students de la GS sont immédiatement intégrés. Cricket, football, carrom, échecs… Et les repas ? Finalement les "chapatis", c’est pas si mauvais que ça ! Et les légumes du Nord, ben ça ressemble à ceux du Sud… Bien sûr on mange moins de riz et le chutney de noix de coco est fade mais il y a plein d’autres trucs… Et même à la IIT (Indian Institute of Technology) où ils logent, des toasts et des œufs au petit déj, pourquoi pas… ?

Annamalai aussi est vite dans son élément, il a pris la direction des jeux, il baragouine un peu d’hindi, de même que les 2 students : "khana bahut accha hai", la nourriture est très bonne, "tumhara naam kiya hai ?" comment tu t’appelles ?, "Mera naam Puvi hai", je m’appelle Puvi…..

Le dernier soir on plante 4 arbres à fleurs le long du chemin d’entrée. Avec Mahesh le manager de Apna Ghar, avec un physicien Membre de Asha, avec Vallabh le trésorier… Ils seront grands en février, tout pousse vite dans la vallée du Gange.

Le samedi 29 fut une rude journée pour nos trois éclaireurs. Très rude. Elle commence en douceur par la visite d’une des 24 "apna skools", c’est en réalité la plus belle et la plus "grande", mais tout est relatif, elle n’a que 2 pièces pour une quarantaine d’élèves. Chants, démonstration d’expériences, etc. C’est "Didi" qui nous guide, vous la reconnaîtrez sur les photos, c’est la personne plus âgée en sari vert foncé. Pour rappel, Vijaya Didi est la fille de Venkatraman, ex-Président de l’Inde, c’est d’elle qu’est parti tout le projet Asha...

Annamalai sensible a déjà les larmes aux yeux. Mais il n’est pas au bout de sa découverte. Une deuxième école, une hutte où il faut se baisser pour entrer. A l’intérieur les élèves côte à côte, la chaleur de mousson est intense, on ruissselle, et pourtant les enfants sont fiers, c’est à leur tour de montrer leurs travaux, leurs posters…

Puis c’est une troisième école, celle des trieurs d’objets ramassés en rue, ici le cours se donne en plein air, la cabane s’est écroulée avec la pluie, il faut la reconstruire...

Puis c’est une quatrième, au sein même des briques, deux "pièces" recouvertes de tôles… Ici c’est l’occasion de faire une courte visite sur un chantier de briqueterie mais qui est à l’arrêt, les familles saisonnières ne reviendront y travailler qu’à la saison sèche, en novembre. Mahesh et Didi expliquent le fonctionnement des "bhattas", ces briqueteries à ciel ouvert.

Ce n’est pas facile à comprendre, on les verra mieux en février, elles seront en pleine activité, mais à ce moment-là il faudra être plus prudent, le charbon sera brûlant dans les couloirs de briques, pas question de faire un faux-pas…

Ce jour-là il était temps d’arrêter, les students de la GS ont frôlé l’épuisement…

Dimanche festif. Excursion à Bitur sur la rive du Gange. C’est la mer ? Non, c’est le fleuve sacré gorgé d’eau en cette période de mousson… Promenade sur les ghâts, puis dans un parc voisin, photos souvenir…

Lundi 1er juillet, retour à Lucknow et visite relax de la "Bara Imambara", la prestigieuse demeure-palace-château des Nawabs de Lucknow, avec un passage obligé et guidé par son célèbre labyrinthe.

JPG - 9.8 ko

Retour sans problème Lucknow-Delhi-Chennai par jet Airways, …et gratuit pour les 3 éclaireurs grâce aux "miles" accumulés. Chacun était chez soi le mardi matin …vers 3h30 et présent quelques heures plus tard à l’Assembly de 8h30 !!

A bientôt. Thierry