Accueil du site - Projets humanitaires - Apna Ghar - Anciens articles - "Jahãa chaah hai, vahãa raah hai"

C’est le moment d’évoquer le proverbe hindi, équivalent de notre "quand on veut, on peut"...

Après une longue, longue recherche un terrain adéquat fut finalement trouvé l’année passée pour y construire une maison d’accueil pour les enfants des briqueteries de Kanpur. Les pressions contraires étaient nombreuses. Aider ces familles oubliées de tous y compris du Gouvernement indien est en effet un geste politique à risque.

Pour rappel, Mala est le seul partenaire financier et non-Indien de l’Organisation Asha India. Le programme de nutrition de 600 enfants est en cours depuis plus de deux ans et le projet complet "Ek Kadam"entre dans sa dernière phase : accueillir un enfant par famille dans une grande maison Asha. Le but est de faire bénéficier ces enfants d’une instruction complète malgré les déplacements de leur famille. L’impact souhaité est la prise de conscience des grands propriétaires et du Gouvernement quant à la protection des droits humains élémentaires des ouvriers saisonniers (migrant labour) et de leurs enfants.

Dans ce combat, car c’en est un, Mala n’est pas peu fière d’épauler Asha. Son fondateur, Sandeep Pandey, est un des personnages de proue de l’Inde moderne pour le respect des droits, du même acabit que d’autres figures emblématiques comme Aruna Roy, Metha Patkar, Irom Sharmila, RajGopal, etc., toutes un peu seules dans leur vision gandhienne de la société mais très "dérangeantes" dans leur lutte pour une nouvelle Indépendance de l’Inde, celle de la corruption.

Les plans de la maison d’accueil (pour laquelle il faudra bientôt trouver un nom !) ont été préparés par un architecte local bénévole et en fonction des besoins des enfants. Mahesh Pandey, l’homme du terrain, Vijaya Didi, l’âme de Asha, Pr Deepak Gupta, Pr Sundar Iyer, Vallabh, Sandeep Pandey, Sukhlaji, Sharmaji et les jeunes pionniers de Apna Ghar ont tous collaboré à leur élaboration.

Les travaux commenceront cette année et l’inauguration d’une première partie des bâtiments est envisagée pour le mois d’octobre.

A suivre de près !

Voir le plan1

Voir le plan2

Détail du budget