Accueil du site - Projets humanitaires - Apna Ghar - Anciens articles - 04/04/2014 : C’était le 25 février, LE TAJ, LE TAJ, LE TAJ !!!

LE TAJ, LE TAJ, LE TAJ !!!

Bonjour,

Quelques heures de sommeil à peine et ça y est, ils sont debout, il est 4 heures… ! Tout est fini ? Les couvertures sont bien repliées sur les lits ? Les sacs sont prêts, on n’a rien oublié ? Une tasse de thé, quelques biscuits, un au revoir au staff de la cuisine et tout le monde est rassemblé sur le perron de Apna Ghar. On est plus de soixante et il y a beaucoup de bagages, il faut donc 2 bus, et comme le chemin est trop étroit pour venir jusqu’ici les bus nous attendent à Tatiyaganj, juste un petit kilomètre de marche dans la campagne…

Il faut plus de 8 heures pour atteindre Agra. Les GS et les Apna Ghar se sont mélangés dans les bus. On se sent bien, on a le temps. Tout le monde papote. Dans quelle langue ? Mystère…, un doux mélange de tamilhindinglish-rires-gestes dont seuls les enfants ont le secret….

Agra. Suspense. Le Taj Mahal on l’avait déjà aperçu de loin mais d’ici où on est parqué il est invisible, c’est sûrement calculé pour l’effet de surprise ? C’est vrai, il faut au moins un quart d’heure de marche pour arriver jusqu’à une immense porte, et même là on ne le voit pas encore directement… Pour ceux qui n’ont jamais vu cette merveille (99% de notre groupe...) le choc est assez prodigieux. Quand on passe la fameuse porte d’entrée du parc on n’entend plus qu’un "Ooooohhhhhhhh" !!! (voir la vidéo ci-dessous) Colossal, grandiose, féérique, la perfection sobre et pure…

Autant les enfants que les teachers sont éblouis. C’est trop beau. Et ce fin brouillard vaporeux qui accentue encore l’impression de légèreté…

Alors vous pensez, on ne s’est pas privé pour les photos souvenir… A l’avant-plan, sur le pont, un peu plus par ici, ce groupe-là seulement, juste ma copine et moi, et puis encore comme ceci et comme cela, et dans la grande allée, et dans l’escalier, …qui sait, c’est peut-être la seule fois dans notre vie… ?

Après la longue visite un peu de shopping bien sûr, un petit souvenir pour ma sœur, une paire de "Nike" à 100 roupies (1,2 € !!) pour mon petit frère, un dernier repas ensemble près de la gare, et puis prenons encore un peu de temps, on va s’asseoir sur le quai…

Les voyageurs qui nous croisent ou qui attendent comme nous sont bien intrigués, mais ils font semblant de ne rien voir. Evidemment on attire l’attention, on a tous le même t.shirt bleu, on s’échange nos adresses, nos photos, on se promet de se revoir, nombreuses sont les petites larmes au coin des yeux…

Qui aurait pu penser que les deux groupes seraient aussi unis après moins d’une semaine ? Une semaine mais quelle semaine, …forte en aventure, en émotions, en amitié…

Il est 1h30 du matin, le Tamil Nadu Express est annoncé dans moins d’un quart d’heure. La tension monte. Certains craquent et fondent en larmes. Les GS veulent rester, les Apna Ghar veulent "descendre" avec nous, un garçon de 15 ans s’accroche "tumko choor nahi sakta", je ne veux pas vous quitter… Les voyageurs du même quai ne cachent plus leur curiosité, certains se mêlent à nous pour mieux savoir, chacun y va de son conseil, on est en Inde…

L’express est à quai. Les Apna Ghar aident les GS à embarquer leurs bagages. Longtemps, longtemps ils nous suivent et nous donnent la main au travers des fenêtres à barreaux et par les portes ouvertes, et puis ça y est, on est hors d’atteinte, le train est vraiment parti, les Apna Ghar auront le sommeil agité dans leur bus, sur la route du retour vers Kanpur…

Ce n’est pas le même train que pour l’aller, celui-ci est plus rapide, il s’arrête moins souvent, 32 heures au lieu de 42… (Relire l’article)

La petite vie à bord, vous la connaissez, on l’a déjà décrite pour le Rapti Sagar express… Dormir, manger, acheter des petites choses aux marchands de couloirs, jouer aux cartes, aux échecs, chanter, se raconter des blagues, somnoler, rêver… Hé ! Il est 8h30 (le surlendemain matin !) Chennai, Chennai !!

Le bon bus Sabari nous attend, il est toujours fidèle. La plaine du Gange et ses brumes glaciales sont loin, quelle rassurante chaleur tropicale, fini les anoraks, les cagoules, les couvertures, et puis, vous avez vu ? Tout est inscrit en Tamil sur les maisons… !

Et les chrysalides redeviennent papillons…

Un dernier arrêt à Mamallapuram pour un vrai lunch bien de chez nous, des vadais, des idlis, des dosas, du riz pongal, du sambar, du chutney de noix de coco… et quand les yeux se rouvrent on est déjà à Kombakkam, à deux pas de la GS…, alors il faut que cela s’entende, les chants et les danses éclatent, le bus tremble, le chauffeur rit, les passants hochent la tête… nos enfants sont revenus, il paraît qu’ils ont même vu le Taj Mahal

Les amis, quelle aventure !

Lien vers l’album

La vidéo :

A bientôt. Thierry