Accueil /
2011 / 986. Jeudi 16 juin, J+1 et Vendredi 17 juin, J+2

Jeudi 16 juin, J+1

Peu d’événements, beaucoup de sérénité. Entre temps nous avons maintenant près de 100 enfants sur un total possible de 120, soit 5 classes de 24. La première et la troisième sont complètes. Comme prévu le temps est venu de refuser, et comme vous vous en doutez, je préfère ne pas voir ça…, un petit ou une petite s’en aller triste… déjà une douzaine de refus pour la 1ère primaire. Par contre quand on voit arriver un parent avec un enfant plus grand, c’est le soulagement, en 4ème et en 5ème il y a encore de la place…, plus pour longtemps.

Les enfants sont beaucoup plus relax. Le lunch était mieux organisé, ils viennent classe par classe et chacun s’en retourne avec son thali garni, c’est trop beau à voir. Das ajuste le tir : hier 10 kgs de riz c’était un peu trop, aujourd’hui il faut presque compter 12 kgs… peut-être on se sent plus à l’aise ?

A 3 heures un gobelet de ponlai. Ponlai ? C’est récemment introduit et cela fait fureur, chez les enfants comme chez les adultes. Il y a des échoppes qui en proposent un peu partout. Il se vend au litre comme en petites bouteilles et c’est délicieux, surtout quand il est bien frais… Un mélange de lait et de lait de coco, je pense, le « Ponlai », le lait de Pondicherry !! Demain matin j’apporterai une série de paires de sandales de différentes pointures. Chaque institutrice fera sa liste de commandes en fonction des petits pieds…


Vendredi 17 juin, J+2

Aujourd’hui c’était le jour des sourires et de la détente. J’ai réussi à convaincre les institutrices de faire jouer les enfants à l’extérieur, sans quoi elles les auraient tenus toute la journée dans leurs classes… simplement parce qu’elles ont peur de traverser les travaux. Annamalai et moi avons donc acheté ce matin même un paquet de matériel de jeux : ballons, filet de volley, ring balls, battes de cricket, cordes à danser, jeux d’échec et de carrom…

Et comme les enseignantes sont encore de grands enfants, elles ont craqué… et se sont certainement autant amusées que les plus jeunes. Les plus petits sur l’espace avant que l’entrepreneur a fait recouvrir de sable et les plus grands dans le vaste « jardin » arrière également occupé par les peintres et autres qui y travaillent au frais. Que c’était bon…. Après-midi j’avais rendez-vous à l’école avec une firme de jeux d’extérieur. La commande est passée et sera livrée jeudi prochain : une balançoire 4 sièges, un tourniquet, une balançoire à bascule, un toboggan double et une espèce de cage à grimper pour les plus audacieux… La commande de sandales sera passée demain. Le ponlai sera distribué le matin plutôt que l’après-midi. C’était à craindre en effet, beaucoup d’enfants arrivent sans avoir déjeuné. Ils recevront en même temps quelques biscuits énergétiques pour tenir jusqu’au lunch.

Les institutrices demandent pour avoir une ou un pî-yi-tî. Qu’est ce qu’il m’a fallu comme temps pour comprendre ! P.E.T. Physical Exercices Teacher, une prof de gym, tout simplement… Et puis il faudra penser à un professeur d’anglais, et puis, et puis… Ce sera notre travail cette année, l’école n’est qu’à ses tout premiers jours, laissons chacun d’adapter à ce nouveau milieu.

A 15h50 c’est la fin de la journée scolaire. Les enfants quittent au fur et à mesure que les parents viennent les chercher. Au revoir individuel, « tambi », « tangatchi », (petit frère, petite sœur). Grands sourires. Et à lundi !

Demain matin samedi les teachers auront cours d’anglais. Leur formation se prolongera tout au long de l’année, la chance de la Gandhiji n’est pas que pour les élèves… Das préparera un lunch pour ceux et celles qui seront présents. Demain aussi il faudra s’occuper des journaux de classe. Ils n’existent pas tout faits sur le marché, chaque école doit faire imprimer les siens avec logo, etc.

Mala, nous venons de lancer une belle aventure !

Thierry